Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la découverte des châteaux de la Loire: histoire, architecture et jardin

Passionnée des châteaux de la Loire et de la Renaissance, j'ai décidé de vous raconter leur histoire, de vous en faire découvrir les méandres et pourquoi pas de vous donner aussi goût à un art moins connu de cette époque: l'art des jardins... Attachez vos ceintures nous remontons dans le temps :)

chateaux-jardins-etc.overblog.com


Le château d’Amboise : le contexte d’un changement

Publié par Diane sur 29 Octobre 2012, 16:37pm

Catégories : #Histoire

On ne peut parler du château d’Amboise sans situer d’abord le contexte de sa construction.

Rappelons pour commencer que la ville d’Amboise est située en bordure de fleuve , dans le département d’Indre-et-Loire, à environ 26 kms de la ville de Tours.

Elle fut la cité principale des Turones, tribu celte de l’âge de fer, qui donna son nom à la future province deTouraine.

Le château quant à lui est situé sur un éperon rocheux qui domine la ville. Le premier château dont on ne conserve pas d’éléments, semble dater du VIesiècle, époque durant laquelle les Francs saliens de Clovis entretiennent de fortes rivalités avec les Wisigoths ariens d’Alaric II.

Toutefois c’est à l’aube du XVIe siècle que commence réellement l’histoire du château d’Amboise…

En 1483, le roi Charles VIII monte sur le trône de France à l’âge de seulement treize ans. Charles VIII est né à Amboise en 1470, il y a été élevé et conserve donc le goût de cette demeure dont il fait sa résidence royale.

Charles VIII se montre cependant rapidement un roi ambitieux qui rêve de conquête. Aussi lorsqu’en 1480 le roi René d’Anjou, dépositaire de droits de succession sur le royaume de Naples décède en lui transmettant ces droits ; Charles VIII décide de mener la conquête du royaume de Naples. Il part en 1494, traverse les Alpes entre dans Florence en novembre, dans Rome en décembre et prend possession de Naples en février 1495.

L’Italie est alors en pleine Renaissance, la Florence que Charles VIII traverse est celle qui est issue du mécennat de Cosme Ie de Médicis et surtout de Laurent le Magnifique qui soutient des artistes tels que Sandro Boticcelli, ou Michel-Ange ou encore des philosophes tels que Pic de la Mirandole ou Marcile Ficin. Le jeune roi de France découvre ainsi les beautés la nouvelle Italie.

Lorsqu’il passe les portes de Naples, Charles VIII fait une découverte qui aura sur lui et surtout sur son œuvre à Amboise une importance capitale : le palais de Poggio Reale (aujourd’hui disparu).

Le palais de Poggio Reale était situé sur une petite hauteur de la ville de Naples. Il fut réalisé à la demande d’Alphonse Ier d’Aragon. Il est l’œuvre de l’architecte toscan Giuliano da Maiano (1432-1490), déjà connu pour son travail sur la porte Capuana à Naples (v.1485). Des documents attestent que Giorgio Martini et Fra Giocondo qui participera plus tard à la rénovation d’Amboise en tant que deviseur des bâtiments du roi notamment, travaillèrent à la poursuite des travaux .

La disposition exacte du palais de Poggio Reale ne nous est pas connue, quelques plans d’architectes ont pourtant été réalisés mais ne s’accordent pas sur l’ensemble des éléments architectoniques. Cependant, voici un aperçu de ce que l’on sait aujourd’hui de Poggio Reale . Le palais se divisait de la manière suivante : un premier édifice, le palais à proprement parlé, de forme rectangulaire aux angles scandés de tourelles carrées contenant une cours centrale à colonnade ; un second édifice rectangulaire construit sur le modèle de l’atrium antique et séparé du premier par une cours pavée et un dernier corps de logis abritant sans doute les communs. Le tout agrémenté d’un jardin ceinturé de murs.

Le jardin est l’oeuvre de Pacello da Mercogliano (vers 1455–1534) et se composait de deux jardins superposés à l’est et au sud, d’un canal, d’une vaste pièce d’eau, ainsi que d’une cour qui disait-on était inondable et permettait au souverain d’organiser des naumachies .

Si la composition précise des parterres ne nous est pas connue, bien que les documents d’époque nous laisse deviner qu’ils devaient être richement ornés ; un certain nombre d’éléments structurels de la villa et des jardins nous permettent toutefois de percevoir l’objectif poursuivi par l’architecte.

Par exemple, le rôle prééminent joué par l’eau dans cette composition, tant par la présence de la fantastique fontaine du « tempieto di Marmo » (contenue dans un pavillon de bois et décrite comme une fontaine octogonale à vasques superposées richement ornée de petits putti) que par celles du canal, du bassin et de la possibilité hors du commun d’inonder complètement la cour reliant les deux jardins qui faisait de cet espace un lieu de représentation, de jeu, d’animation au sens large.

En outre, la présence de nombreuses ouvertures (arcades, loggias, fenêtres dans le mur d’enceinte du jardin) offrant une vue plongeante sur la baie de Naples affiche clairement l’intention de construire un espace de plaisir ordonné et ouvert sur l’espace environnant.

Charles VIII se montre rapidement conquis par le palais de Palais de Poggio Reale dont il rêve déjà d’en construire un modèle français, ce sera Amboise…

Le château d’Amboise : le contexte d’un changement
Le château d’Amboise : le contexte d’un changement
Commenter cet article

Jean Spiren 19/08/2016 12:23

>>Charles VIII se montre cependant rapidement un roi ambitieux qui rêve de conquête. Aussi lorsqu’en 1480 le roi René d’Anjou, dépositaire de droits de succession sur le royaume de Naples décède en lui transmettant ces droits ; Charles VIII décide de mener la conquête du royaume de Naples
Ce n'est pas faux mais il y a des raisons plus profonde que la simple nature du roi! Il est fondamental de réintroduire la généalogie dans les observations de l'histoire de l'art. je m'explique: Qu'il est ai obtenu le soi-disant droit moral de sa conquête d'Italie ne va pas de soi car il y a la force de génitude qui forge l'histoire des Etats, Alfonse II de Navare avait autant de droit que rené d'Anjou. Il faut que vous remontiez à Charlemagne pour expliquer la contestation de l'Empereur des chrétien sur la Lombardie et les états italiens. La royauté s'est constamment disputé l'Europe depuis Charlemagne qui avec l'appui du Pape peu fort de cette époque revendiquait toute l'Empire ex-romain devenu chrétien par son sacre de l'an 800. La Lombardie du roi Didier sera également contesté par François 1er plus tard, les lombards s'étant ligués avec la femme du frère de Charlemagne, Karlman. Donc la succession de René d'Anjou est très vieille et profonde dans la royauté française.

Diane 19/08/2016 19:59

Il s'agit d'un site de vulguarisation, j'aurai en effet pu donner plus de détail, mais le bien fondé du droit de succession de Charles VIII sur le royaume de Naples n'étant pas mon sujet principal, j'ai choisi de simplifier au maximum. Ce choix est sans doute contestable, mais je l'assume d'autant que chaque lecteur est libre d'approfondir ses connaissances par la lecture, d'ailleurs abondante sur la personalité de Charles VIII ou de René d'Anjou. Cordialement

Gratien 26/07/2014 20:28

Votre site est remarquable. Je vous signale une toute petite erreur. Fra Giocondo (§10) n'était pas marquetteur: mais deviseur des Bâtiments du roi je pense que vous avez voulu parler du Boccador. Du reste, dans un autre de vos articles vous donnez leurs qualifications respectives correctes.
Bien cordialement

Diane 27/07/2014 19:28

Gratien, je te remercies pour ton commentaire, je vais corriger cette erreur.
Cordialement

olyves03 08/02/2013 10:20

Très instructif! Mais que de travail cela a du demander.
Excusez-moi, mais je ne sais pas très bien comment fonctionne over-blog.
Bonne journée,
Yves

Diane 08/02/2013 14:07

Merci, du compliment^^ en effet, celà demande un peu de travail mais que de plaisir^^
Pour la manière dont fonctionne over-blog regardes sur http://forum.over-blog.com/topic-1-0.html, celà t'aideras peut-être

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents